Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 15:03

 

5343879149_273c0158cc.jpg

 

Dans le grand coffre de votre vie

Vous y trouverez un tout entremêlé

Tant de passions y sont entassées

Que vous  n’avez su chaque jour les bien trier

C’est bien dommage vous  dites vous

Quand votre vie se vit, vie de fou

Et vous mène vous justifier de mille tabous

 

Mais voilà l’inconvénient : On laisse choir

Dans son inconscient l’alléchant contenu

De ce coffre laissé là,  âme peinée  au rebus

Dans un coin frileux jamais entretenu

Pourquoi l’ouvrir vous n’y trouvez jamais rien

Qui ne pusse vous faire grand bien

Tant il est désagréable d’y prendre un sien

 

Revitalisé vous ’avez réveillé  votre conscient

Il vous  faut vivre un désiré  autrement

Soudain vous entendez d’un profond inconscient

Tu ne dois somnoler dans ce coffre sagement

Pour attendre un rien que ne te sers à rien

Ton inconscient n’est pas un vaurien

Il fait le rendre fidèle, cet apprivoisé chien

 

Votre  inconscient  se  doit d’être en bon ordre

Bien rangé, trie, classé, séparé, sélectionné

Pour que vous  puissiez choisir  à juste gré

La passion qui doit occuper sans difficulté

L’instant choisi pour vous enthousiasmer du réel

Car vous le savez ce coffre est possession virtuelle

Il ne vous  laisse vivre de tous vos  actes charnels

 

Allons, allons levez-vous prenez conscience

Videz le tout de ce coffre, dans votre mémoire

Elle dispose d’une immense  armoire à tiroirs

Vous  pourrez y ranger ce qui n’est illusoire

Ainsi vos captivantes  passions seront  abordables

Remarquables, estimables, notables, mémorables

Chaque tiroir vous donnera un choix inestimable

 

Rangez tout cela en ce  mieux qui soit saisissable

De bas en haut, du moins mieux au supérieur mieux

Que votre esprit puisse chaque tiroir avec sérieux

L’ouvrir dans le respect de son cran prisonnier

Celui du bonheur qui illuminera le réel de votre vie

Pour  trouver au meilleur instant la passion qui sourit

Et que soit ce gage pour nourrir le destin de votre survie

 

Pour cette grande toilette d’un printemps nouveau

Un conscient est venu aider un inconscient libéré

Ensemble on les a vus chanter et tout chanfreiner

Pas de hasard, chaque passion  bien  séparée, disposée

Et l’on a entendu se réfugier dans les fonds de  tiroirs

Des armées prêtes pour une guerre contre le noir

Demain elles vous assureront, une autre histoire

 

Attendez non ! Ne mélangez pas amour et travail

A chacun son tiroir pour ne  provoquer le désordre

Dans le même temps travailler et aimer cela peut tordre

Le juste de la réalité, il vous faut mettre de l’ordre

L’humanité et votre moi la encore  quel grand émoi

Dissociez les deux, car le moi n’est qu’un égoïste  moi

L’humanité laissez lui votre moi, passion pour votre joie

 

La religion et votre raison il faut savoir les détacher

L’une  peut soutirer à l’autre votre besoin de volonté

Et votre raison  ne plus savoir à qui se confier

L’art et la santé surtout ne les comparez point

La sante n’est pas art qui guérit,  elle offre à l’art

De se bien répandre avant qu’il ne soit le tard

D’être la  bonne,  pour le faire estimer à son regard

 

S’il vous reste de la place n’hésitez pas à y mettre au soir

Toutes vos passions que vous  jugez opportunes

Car il y en a tant et tant  à être dans votre commune

Pour fleurir  le parterre de vos pensées  qui fortunent

Votre liberté ; elle joue sur le ruban de  votre vie

Assis sur la grand’roue du bonheur, celui qui  là écrit

Mille histoires en ses tiroirs celles en qui l’on dit croire

☼ƑƇ

Partager cet article

Repost 0
François.CRETEAU Creteau François - dans pensées-esprit
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Bouquet de poésies
  • Bouquet de poésies
  • : l'histoire d'une vie de poète au jour le jour, tout est instant de poésie, le passé de ma jeunesse en Lorraine , celui vécu pendant 30 ans vécu sur l'ile de la Réunion , mais plus encore la vie amoureuse c'est quoi? tout autant le ce qu'ont été, ce que sont, ce que seront mes pensées, mes joies, mes inquiétudes mes désirs ; le monde d'hier, le monde d'aujourd'hui , le monde de demain
  • Contact

Recherche