Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 14:29

3586487445_0e307132af.jpg

 

 

La pureté déroutante de la petite source

Illumine attirante ma pensée sur les nuages

D’un  bonheur  troublant  mes  rivages

Elle était belle, belle la mystérieuse rose rosée

Eclose aux jardins de ma passion raisonnée

Elle avait pour elle le maintien  du bel age

Celui qui aiguise votre soif d’un bon  breuvage

Un élixir d’amour, magie venue à votre rescousse

 

Les pétales de sa beauté parsemaient la livrée

Bleutée de mes yeux sur lesquels bourgeonnaient

Mille et mille désirs, qui paradaient   éveillés

Prêt à venir embrasser la rosée chaque matin

Ne laissant à personne de soin de venir serein

Pour rafraîchir la belle et la voir se fleurir

Sur mes parterres découvrant un nouvel avenir

Pour que je la cueille précieuse dans sa beauté

 

Sa corolle  sanguine  répandait  ce bel amour

Flux de mon sang qui se bruissait  tout autour

De ses épines qui appelaient d’un bonjour

Les caresses de mes douces mains de satin

J’entendais sa joie sans le petit vent du matin

Quand sa timidité éclaircissait son rose de velours

Mes lèvres lui ont porté le petit baiser du jour

Elle s’est  alors penchée radieuse sur l’instant court

 

J’ai peur, j’ai peur de la laisser flirter avec autre soleil

Je sens que mon cœur en ces soirs n’aura le sommeil

L’astre Je ne puis le laisser d’ardeur, trompe abeille

Butiner le suc de sa fraîcheur et la voir se dépérir

Elle ne peut  à mes yeux ne rester  que ce souvenir

De ma passion, de mon sentiment dans leur éveil

Quand elle a éclos  d’un gracieux bourgeon vermeil

 

Non ma belle, tenez  prenez  ma neuve pelisse

Celle qui protége mon cœur;  mon bon  cœur

De tous ces instants où le soleil s’éclipse à l’horreur

Et que je ne vois plus, que je n’entends plus la douceur

De votre mimétisme  à l’amour ancré dans ma  ferveur

Protégez  votre innocence, il vous faut fuir le scélérat

Qui vient vous meurtrir et exclure mon servile odorat

De vos parfums que je souhaite  mener dans ma Venise

ðC

 

Partager cet article

Repost 0
François.CRETEAU Creteau François - dans amour premisse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Bouquet de poésies
  • Bouquet de poésies
  • : l'histoire d'une vie de poète au jour le jour, tout est instant de poésie, le passé de ma jeunesse en Lorraine , celui vécu pendant 30 ans vécu sur l'ile de la Réunion , mais plus encore la vie amoureuse c'est quoi? tout autant le ce qu'ont été, ce que sont, ce que seront mes pensées, mes joies, mes inquiétudes mes désirs ; le monde d'hier, le monde d'aujourd'hui , le monde de demain
  • Contact

Recherche