Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 20:52

5467162903_7a28de8b32.jpg

 

 

Ma vérité au deçà  de mon esprit

Intransigeante et troublée tu te caches

Et pourtant au chaque jour se lèvent  tâches

Tu voudrais  m’assister  en ta qualité

Me donner  preuve de ta sincérité

Mais tu as peur de l’autre,  cet effronté

Quand sans prévenance au bond il surgit

 

Il est des  instants où tu veux délivrance

De tous ces tourments de la  facilité

Dire le juste, sans pour cela  ignorer 

Tourner les pages  du grand savoir obligé

Qui sûr  t’enchaine à  leur intransigeance 

 

Il est : Tu te demandes comment t’exprimer

Quand ce que tu dis d’intérêt  n’est que rêve

Car il est de ces choses que l’on  ne  sait

 Alors préfères-tu taire  ta pensée

Que  t’installer dans la médiocrité

 De ceux qui veulent t’imaginer sans sève

Pour spolier le tout  de ta lucidité

 

Mais le corridor du su si long  est-il

Pour percevoir brin de la réalité

Que toutes questions seront qu’illusoires

Quand matins du soir ne suffiront  jamais

Pour  t’endoctriner et  te croire  pudique

 

Tu pensais que suffisaient  les illusions

Mais le mirage du  désert des  déroutes

T’a laissé te repaître de ta faim folle

D’images fausses quand le jour s’envole

Alors tu  fais abstinence à la vallée perdue

Dans ton imagination, celle là

Qui ne t’offre plus de voir  monde réel

 

Bien t’en a pris car te voilà purifiée

De toutes  banalités pour t’instruire du fait

Et à l’heure de mes repas m’abreuver,

Du  jus de ta pensée, pressé et tiré

 Au grand pressoir du millésime du vrai

 

Tu me demandes pourquoi! Je ne me lève de table repu

Sache que ta vérité ne m’a pas comblée, je ne suis déçu

Mais vois-tu!  Tout est source d’évolution, rien d’absolu

Alors remet dans son fût cette vérité, reste à l’affût…

Ne laisse pas l’autre te dire, t’imposer ses certitudes

Fait l’expérience  de toutes ces justes mansuétudes

Que t’a prodigué  le savoir  dans ton  humble quiétude

Celui d’analyser, de te  prouver  le bon dit de l’exactitude

 

Merci ma vérité, j’ai entendu  placide ta grande volonté

Ne jamais tricher au domaine du juste et de la sincérité

Prendre adage avant de te laisser courir instantanée

Vers ces horizons où le faux s’échange sans ta  vérité.

µ¨£

 

Partager cet article

Repost 0
François.CRETEAU Creteau François - dans philosophie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Bouquet de poésies
  • Bouquet de poésies
  • : l'histoire d'une vie de poète au jour le jour, tout est instant de poésie, le passé de ma jeunesse en Lorraine , celui vécu pendant 30 ans vécu sur l'ile de la Réunion , mais plus encore la vie amoureuse c'est quoi? tout autant le ce qu'ont été, ce que sont, ce que seront mes pensées, mes joies, mes inquiétudes mes désirs ; le monde d'hier, le monde d'aujourd'hui , le monde de demain
  • Contact

Recherche