Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 14:46

 


5024686884_112b570763.jpg
De cette dualité infuse qui gère toutes choses de l’univers
Ce oui ce non, ce bien ce mal,  ce bonheur ce malheur…
Tous ces contraires indissociables  qui s’interloquent
L’intelligence humaine par  substitution  a entrouvert
Le chemin d’une morale déviante  au parfum équivoque

De cette voie  royale  est né le principe licite du bien
Qui  annihile sans autre raison   l’antagonisme du mal
Oui ! Est-ce à dire l’antagonisme du mal, du mal, mal
Alors si vivre est ce précepte inconditionnel  du bien
Alors tuer enlève la vie,  le bien,  engendre le mal

Prudentes,  les  pensées de la raison ont inventorié
En mémoire tous les biens, tous les mal exhaustifs
Rien ne pouvait manquer qui ne fut d’autorité oublié
Pour permettre le grand respect de toutes destinées
Mais le mal, cet inné a rallié sans condition le coercitif

Pourquoi donner raison  au  bien pour pallier au  mal présent
Une réponse cinglante à cette question du religieux intriguant
Il A voulu en faire  sans tolérance,   son unique fondement
Bannir le mal, était-ce mal que ce mal d’être le mal cément
Il se fallait le bien pour principe qui subjugue la pauvre gens

Notre morale fondamentale perd le précepte de la nature vérité
Quand elle s’engouffre dans l’inexistant  de ces dieux inventés
Qui deviennent fausse vérité d’une morale stérilisée, aseptisée
Pasteurisée, purifiée au dogme d’intarissables contres vérités
Dérive de cette soif de pouvoir, être  rois des êtres spoliés
De leur arbitraire, de leur raison, de leur us, de leur liberté

Il en est ainsi de tous ceux, ces prophètes,   prédicateurs
De ces  sorciers sans distinction,  arguant le bien ou le mal
Profiteurs zélés en leur verbe au discours sentimental
Qui se sont annexé toutes les valeurs en grand pressureur
Pour profiter des pauvretés, vivant  au désespoir leur morale.
Dans l’espoir du bien, l’espoir du bien,  du bien, oh toi le  bien

Ils vous offrent  la  peur  de l’enfer du mal
Ils vous offrent la quiétude du paradis du bien
La peur est-elle le bien de l’enfer du mal
La quiétude  est-elle le mal  du paradis du bien
Le bien et le mal qui sont-ils : On y pense  bien-mal…

Partager cet article

Repost 0
François.CRETEAU Creteau François - dans philosophie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Bouquet de poésies
  • Bouquet de poésies
  • : l'histoire d'une vie de poète au jour le jour, tout est instant de poésie, le passé de ma jeunesse en Lorraine , celui vécu pendant 30 ans vécu sur l'ile de la Réunion , mais plus encore la vie amoureuse c'est quoi? tout autant le ce qu'ont été, ce que sont, ce que seront mes pensées, mes joies, mes inquiétudes mes désirs ; le monde d'hier, le monde d'aujourd'hui , le monde de demain
  • Contact

Recherche