Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 22:47

 

2957610591_848e20a1de.jpg

 

Le vent malin, me  porte le mot mutin

De ce chrysanthème puritain, je hume  son parfum

Il n’est jamais certain, je n’en serai son souffle

Je veux  rester sain  pour  laisser vivre mon dessein

Je pantoufle

 

J’enfile mes galoches, je suis un gavroche

Je m’accroche aux barricades prés des roches

Dans ma poche leurs jets d’amertumes je poursouffle

Quand s’effiloche leurs sordides idées de  fantoches

Leurs visages se bambochent, trop proche je décroche

Je souffle

 

Le récital de leur jet de mots, pratique de l’amoral

Cela m’est égal, banal  je ne suis sentimental

Rien d’anormal  quand leur parole ne m’emmitoufle

Je ne veux être vassal d’un compromis immoral

Alors je reste sur le logique chenal de ma morale

Je m’essouffle

 

Je ne suis sur l’ailleurs, car rien n’est meilleur

Veilleur de nuit j’entasse toutes  les heures

Protecteur  des voleurs, vol de paroles qu’on n’essouffle

Pour garder l’ardeur de nos vies  dans la douceur

Mais le temps coure en  seigneur pour en être avitailleur

Je boursouffle

 

Tragédie non  vous assistez à une hilarante  comédie

Car ici  c’est ainsi l’anicroche est toujours  facétie

Un par ci, un par là rien ne peut  vous enrichir mistoufle

Quand  ne  se  falsifie l’expérience, voilà un grand  dit

Ecoutez les si, si j’étais moins stupide, je ne dirai jamais si

Je m’emmitoufle

 

Jamais je ne me réveille  car mon rêve m’éveille

Mon cauchemar veille ceux qui me surveillent

Il n’est de merveille  que le sage dans sa treille essouffle

Quand il embouteille son calme sans veille

Lui déconseille de s’émouvoir dans de vils conseils

Je me camoufle

 

Mouroir de pensées  ces refuge de police, le déboire

L’ouvroir de vos bons mots leur sert d’assommoir

Dont il use dans le noir et  ne peut servir  votre souffle

D’être la solution miroir quand le mal ne se laisse avoir

Leur parole exécutoire ne me permet  libre de croire

Je m’époustoufle

 

Bon, bonjour, bonté ; bonheur, tout est bon

C’est un don de faire ce bond sans renom

Mignon est  le sage  quand  du démon quitte moufles

Ils le  voudraient  pion que l’on bouge à raison

Sans aucune affection à n’être leur compassion

Quelle mistoufle

☼ƑƇ

Partager cet article

Repost 0
François.CRETEAU Creteau François - dans morale
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Bouquet de poésies
  • Bouquet de poésies
  • : l'histoire d'une vie de poète au jour le jour, tout est instant de poésie, le passé de ma jeunesse en Lorraine , celui vécu pendant 30 ans vécu sur l'ile de la Réunion , mais plus encore la vie amoureuse c'est quoi? tout autant le ce qu'ont été, ce que sont, ce que seront mes pensées, mes joies, mes inquiétudes mes désirs ; le monde d'hier, le monde d'aujourd'hui , le monde de demain
  • Contact

Recherche