Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 09:23

 

6879112993_5a29208438.jpg

 

 

Saches mon ami que je ne pusse

Tirer puce en ce là qui ne te complusse

Te pique  ton remord, alors fait l’effort

En tous  bords chasse-le de ton sort

Suis-moi guilleret avant que ne s’enfuie

Celle qui de son envie rougis  à ton ennui

 

Aimer savoir l’aimer qu’est-ce qu’aimer

Non ce n’est pour chacun  savoir chanter et danser

Long le chemin pour s’y  aller quérir d’un violon

Pour filer ce fil quand le temps le faufile mignon

Viens, viens je te dirai le construire de ce bien

Un sien qui sera tien, ébauche d’un prochain lien

 

Mais je te dis l’ami ne reste pas là prend souci

Elle n’approchera de ton ci pour te dire je gémis

Un pêcheur se doit tendre un filet à toute heure

Le relever sans labeur pour avoir  prise au bonheur

Tu te dois de jeter sur son cœur une nasse de joie

Pour que prise en ton toit résonne sa douce voix

 

En aubade alors et alors si vers la promenade

Mène-la à la chamade, son cœur veut sérénade

Montre-lui les ruisseaux  quand soleil se  luit

Et la fraîcheur luisante de ton visage sous sa pluie

Pluie de saveurs qui enrôle ses neuves faveurs

Sur ton sourire parleur qu’il joue au galant charmeur

 

Elle a faim d’amour affable, que se dresse table

Des mots insatiables, couverts inestimables

Bacchus invite Cupidon n’est-ce une  déraison

Vil poison oh que non leur lèvres font oraison

L’hier n’est plus ce jour quand menu n’est ordinaire

L’amour fait affaire d’un vin malin  qui l’enferre

 

Oui l’ami le bon est ton chemin, traverse-le

Conduit-le, enjambe-le, attire- le, défie-le, suit-le

Ses premiers pas d’amour  hélas pourraient être las

Délassent  ton anxiété, il  se peut qu’elle te fracasse

Tu as le temps de tambouriner tout ton sentiment

Ne sois absent continue imaginatif  ce chemin tentant

 

Demain tu iras au cinéma faire l’ouverture d’un destin

Brin de main qui filoute l’autre  main d’un timide  larcin

Un souffle courre, sur une joue qui fébrile ne s’essouffle

Quand un duo  de lèvres romanesques au temps s’accouple

Déjà la fin de ce  film que l’on rejouera sur la scène du demain

A l’instar d’un scénario puritain  reproduit  au lointain serein

 

Tu te sens inquiet, allez continue, sois prêt

Toute aimée  se laisse désirée, ce n’est joué

C’est en toi que confiance doit être ambiance

Si tu veux qu’alliance se fasse sans méfiance

L’aimée te cache le fond de sa chaste  cache

Sache avoir panache,  ce trésor ne l’entache

 

Si la relation ne se fait de ton trait d’attention

Il est solution pour que ses yeux soient en situation

Une amie à son  prés d’elle   te donnera part belle

Quand à tire d’ailes ton message volera vers elle

Que tes mots soient beaux  comme les oiseaux la haut

Chaud leur nid pour réchauffer son cœur à nouveau

 

L’ami tu ne peux fuir  le chemin pour le conduire

Nuire à ton désir, mais pourquoi veux tu t’enfuir

Tu as évité quelques pièges délicats alors fait le siège

Demain nous sortirons des sortilèges qui t’assiègent

Il est un chemin idéal où les morsures de chacals

N’ont plus prises viscérales quand l’on veille sentimental

☼ƑƇ

Partager cet article

Repost 0
François.CRETEAU Creteau François - dans Amour prélude
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Bouquet de poésies
  • Bouquet de poésies
  • : l'histoire d'une vie de poète au jour le jour, tout est instant de poésie, le passé de ma jeunesse en Lorraine , celui vécu pendant 30 ans vécu sur l'ile de la Réunion , mais plus encore la vie amoureuse c'est quoi? tout autant le ce qu'ont été, ce que sont, ce que seront mes pensées, mes joies, mes inquiétudes mes désirs ; le monde d'hier, le monde d'aujourd'hui , le monde de demain
  • Contact

Recherche