Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 12:17

 

4706590546_2b43d864e2.jpg

 

Oh ma raison je t’en prie, te supplie

Calme mon esprit pressé de son envie

D’être pourfendeur de grands mépris

Apaise ces moments  du doute infini

 

Abreuve les sillons de mon corps stressé

Par les fugues incessantes du jeune révolté

Et que  le jus clair qui ranime les pensées

Purifie les bourrelets de ma terre insensée

 

Je te connais toi, visage de cette face putride

Qui engorge les chagrinés  esprits parricides

Oh toi la haine tu me tus, dans mon corps complice

De mes organes que je blesse à ton supplice

 

Je me rebelle te t’avoir comme compagne

Je pleure, je hurle mais tu m’accompagnes

Jamais, non jamais  je ne te  prêterai mon pagne

Pour embellir ton courroux sur ma montagne

 

Tu es vile, comme une sorcière démoniaque

Sans te lasser tu prisonnes la porte de mon cloaque

Afin de ne pouvoir  jamais   t’accuser d arnaque

Quand mon corps  tu le  prétends insomniaque

 

Non je ne te  suivrai pas, je te quitte oh pénitent

Laisse moi mon calme, fustiges- toi patiemment

Tu éviteras de me conduire vers les  paradis déments

Où le mal s’entraîne à être bon d’émerveillement.

☼₣€

Partager cet article

Repost 0
François.CRETEAU Creteau François - dans philosophie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Bouquet de poésies
  • Bouquet de poésies
  • : l'histoire d'une vie de poète au jour le jour, tout est instant de poésie, le passé de ma jeunesse en Lorraine , celui vécu pendant 30 ans vécu sur l'ile de la Réunion , mais plus encore la vie amoureuse c'est quoi? tout autant le ce qu'ont été, ce que sont, ce que seront mes pensées, mes joies, mes inquiétudes mes désirs ; le monde d'hier, le monde d'aujourd'hui , le monde de demain
  • Contact

Recherche