Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 13:52

 

4579962455_c853d63627.jpg

 

 

Perdu sur les petits chemins

De ces hivers sans lendemain

Je ne consolais plus ma vie

Solitaire de ces jours infinis

 

Je me suis  engagé sur la route

Cette secrète qui évite la déroute

Vous conduit sur les sommets

Où se repaissent  les belles journées

 

Aux bas cotés d’un splendide virage

Là haut  une image  dans  les nuages

Je me suis arrêté pour l’apercevoir

Mon esprit a fendu son  ciel  pour y  croire

 

Encor Il me fallait monter pour la voir

J’ai souffert de ma volonté jusqu’au soir

Une flamme brûlante alors  je ne pu leurrer

J’y ai ligaturé  le feu  de  mes yeux  subjugués

 

Sa flamme ravivée  ne m’a pas déçue

Elle a réchauffé mes pulsions  retenues

Et nous avons brûlé des chaleurs vivaces

Comme la  torche  d’olympe à jamais tenace

 

Je suis  redescendu,   lové  à cette torche

Elle me  conduira à nos jeux  de gavroches

Enfantins ils nous tirent  des pulsions démoniaques

Celles qui vous escortent vers l’amour thériaque

 

Je ne cherche plus mon chemin au matin

Je reste prés de ma  flamme avec entrain

Je la ravive de mon corps pour notre futur

D’un entretient d’amour plus que plus  pur.

☼₣€

Repost 0
François.CRETEAU Creteau François - dans amour premisse
commenter cet article
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 13:41

Maélisse petite fille de délice

Tu enchante mon regard d’affection

Ton soleil de vie est une vive attention

Quand tes jolis yeux brillent de malice

se petite fille de délice

Tu enchante mon regard d’affection

Ton soleil de vie est une vive attention

Quand tes jolis yeux brillent de malice

 

013-maelisse-30x40.JPG

Repost 0
François.CRETEAU Creteau François - dans Mes peintures
commenter cet article
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 13:36

 

5393230208_b6c222d9b2.jpg

 

 

Je rêve éveillé, oui je rêve

Je rêve d’un monde nouveau

Où chacun accorde sa trêve

Pour un espace de  renouveau

 

Jetons tous nos habits de vandales

Qui détruisent  notre belle nature

Mettent à mal notre règne animal

Et consument la forêt de notre futur

 

Ecrasons nos sourires hypocrites

Des piéges de la consommation

De par  ces  publicités que vous  commîtes

Déposées  sans avis  dans nos bastions

 

Enfouissons nos esprits belliqueux

Pour embellir notre terre ensanglantée

Par  ces guerres, ce terrorismes sulfureux

Qui donne à notre genre la substantialité

 

Ne plus construire d’armes vengeresses

Cultiver nos terres  de purs  levains de vie

Pour les affames  perclus de la sagesse

Donnons leurs les  gaspillages de nos envies

 

Ne plus compter ses ors maudits et  artificiels

Délaisser les paillettes pour la grande  solidarité

Vos  talents  appartiennent à la nature  officielle

Rendez-lui le prix,  de sa reconnaissance  innée

 

Eviter la fréquentation de ces hommes des  Dieux

Qui prêchent en son nom le droit à toutes les morts

Fuyons les,  en se référant à notre morale des mieux

Cette vitalité d’humain qui  se tisse sans  remord

 

Oui je rêve, sans jamais  m’éveiller, homme  croyant

A plus de sérénité sincère  sur notre terre  nourricière

Soleil ne brille plus au bon profit de ces  intolérants

Oblige-les au repentir dans le  noir de  leur  souricière.

☼₣€

Repost 0
François.CRETEAU Creteau François - dans Rêves
commenter cet article
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 10:35

 

2516925906_698c067c2c.jpg

 

En ce jour de bonheur nouveau

Au très haut pertinent Je le déclare

J’accepte sur les beaux–tréteaux

De te donner la réplique sans écart

 

J’apprécie ragaillardi  ce beau titre

‘’Le grand  chemin de notre  vie’’

A Chaque jour réalisé Il me rend ivre

De te   partager cet inconscient interdit

 

Quand tu me clames : - Je ‘t’aime ma mie

Je crois vivre intéressé mes jours d’ici

Et le public applaudit car c’est du précis

Quand je te donne ce: - Je ‘t’adore mon ami

 

Lorsque je t’embrasse, l’esprit  tout étourdi

Que tu me voles ce baiser de la réalité

Au fait nouveau le bon public irradié se réjouit

Se lève abasourdi par notre grande  beauté

 

Mais le rideau  se baisse  et  nous  ne maîtrisons

Nos pulsions riches  pour cet infaillible bonheur

Nous arrêtons la comédie de notre saine raison

À la loge nous nous cloitrons dans nos  saveurs

 

Une dernière fois  au  solitaire du riche exode

Nous nous donnons la réplique à  nous aimer

Nous enrichir avide  de  notre exploit à la mode

Enivrement de nos mots «aimons nous à s’aimer ».

☼₣€

Repost 0
François.CRETEAU Creteau François - dans amour rêves
commenter cet article
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 10:25

Vanille - huile 30 x40 mao 2007 - Creteau François

 

 

Le petit  animal  jovial

Comme gousse d’amour

Offre à ma vie  la saveur

De L’amitié à chaque  jour

 

012-vanille-30x40.JPG

 

Repost 0
François.CRETEAU Creteau François - dans Mes peintures
commenter cet article
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 10:14

 

6452281831_d6d2d76054.jpg

 

Vous voilà très fiers

De votre petit  Pierre

Né’ sans manière

Sous l’étoile d’hier

 

Il vous à sourit

Et vous a éblouis

De ses traits de lui

Son Papa tout épris

 

Ses cris ardents

Pour toi sa  maman

Qui  le berces souvent

Dans tes bras aimant

 

C’est votre trésor

Du beau sans effort

Il n’a pas tord

C’est un ange qui dort

 

Ne le réveillez pas

Il se conte les repas

Offert par maman déjà

A l’heure de ce bonheur là

 

Il ‘s’endormira  sevré

De ces  bisous  entrelacés

Que chacun lui prodigue aise

Avant de l’enveloppé.

☼ƑƇ

Repost 0
François.CRETEAU Creteau François - dans Enfant
commenter cet article
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 13:59

 

6460530313_ea268b1ca1.jpg

 

 

Le soleil chatoyant je voulais découvrir

Pour sortir gai  de mon long  sommeil

A  l’accueil de tous  ces beaux  sourires

De ces visages au matin qui s’éveillent

 

J’ai marché rassuré sur des yeux effarés

Emerveillés soudain de se voir entretenus

Par la vue d’un  tendre regard  émoussé

Amical  eut égard leurs grands bleus tendus

 

J’ai traversée tolérant  les vastes  mers

Amères  jamais elles ne le désiraient

A la jetée silencieuse  il fallait souvent  faire

Et défaire les écumes des envies déversées

 

Des escalades j’ai entrepris  sur ces corps

Aventurier des ors  mes mains en escapade

Disaient en  roucoulades répétées des encore

Pour le  bon sort des bonheurs  en débandade

 

J’arpentais alors  le trophée de ma volonté

Je m’élevais léger sur son  envie de m’aimer

Pour me laisser dériver  vers  son  soleil  inné

Et clamer enfin assuré, Ô femme je sais t’aimer.

☼₣€

Repost 0
François.CRETEAU Creteau François - dans Amour prélude
commenter cet article
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 13:52

Liberté - huile 40x40 janvier 2009 - Creteau François

 

J’entends  la voix de la liberté

Que ne soit à  jamais  vos guerres

Qui s’offre au mal comme adultère

Liberté  je veux être fidèle à votre paix

 agiquez.JPG

Repost 0
François.CRETEAU Creteau François - dans Mes peintures
commenter cet article
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 13:48

 

3958210271_7888e65781.jpg

 

 

Mes  bons amis je vous le dis

Cette fin du monde,  l’indésirable

Sans violence peut vous être  servi

Processus par  trop  inexpugnable

 

Donnez-vous le temps de l’amour

Celui qui ne connaît pas de  déprime

Et  vous dresse le lit  de grands jours

Pour chanter  le  bonheur en rythme

 

Ne cherchez pas la vile fracture

Qui déchirent les sentiments purs

Gardez en,  le garant  d’une armure

 

A l’heure de l’explosion  finale

Raisonnez  vos sens  à l’alarme

Du bon accomplissement dual.

Qui soit preuve d'amour qui charme

☼ƑƇ

Repost 0
François.CRETEAU Creteau François - dans amour passion
commenter cet article
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 15:25

 

6879112993_5a29208438.jpg

 

Tu pleures de toutes ces duperies

Dans mes bras elles ne seront un  leurre

Voilà le cadeau royal de mon cœur

T’enlever toujours les soupçons de ta  phobie

 

A mon absence je t’offre ma fidélité

Pour que tu puisses vivre en quiétude

Au secret de notre forteresse de la  certitude

D’où aucune tromperie  ne peut s’évader

 

Au retour de mes présences retrouvées

Tu jouiras de la démence de nos corps

Libérée de ce  cachot des passions oubliées

 

Et que chantent ces corps envoûtés

Dans la lumières du faste de l’amour

Paré de ces colossales envies à s’accorder

☼₣€

Repost 0
François.CRETEAU Creteau François - dans amour passion
commenter cet article

Présentation

  • : Bouquet de poésies
  • Bouquet de poésies
  • : l'histoire d'une vie de poète au jour le jour, tout est instant de poésie, le passé de ma jeunesse en Lorraine , celui vécu pendant 30 ans vécu sur l'ile de la Réunion , mais plus encore la vie amoureuse c'est quoi? tout autant le ce qu'ont été, ce que sont, ce que seront mes pensées, mes joies, mes inquiétudes mes désirs ; le monde d'hier, le monde d'aujourd'hui , le monde de demain
  • Contact

Recherche