Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 16:56
La folie d'aimer

 

A ma  rage permanente ce coup de pied

Car je crie fou  l’amour à  tue tête

Ma partition loufoque est complète

Je m’y engage fanatique de  plein pied

 

Encouragée par un séjour amoureux

De ces mots toujours plus doucereux

De ces  baisers par milliers langoureux

Mon cœur a explosé sur le merveilleux

 

Corps  tu luis étincelant sur mes yeux

Tu fais craquer mes sentiments à tes jeux

M’affole de ta fureur de coucher ton mieux

Cet amour qui ravive mes troubles  envieux

 

Je te tiens, je te serre  sur mes pensées

Toi l’otage  de ma folie de vouloir aimer

Boit l’élixir de mes lèvres  ensorcelées

Elle t’insuffle cette  volonté  de m’aduler

 

Ton sourire impressionne mon bonheur

Mais mon cœur sévère n’est pas joueur

Il te veut unique rempart de sa vile peur

Approche il te garde trésor en sa  demeure

 

Consomme mes joies, mes plaisirs, oh corps !

Adoucie cette folie,  n’ait pas de tristes remords

Avec toi seul  elle saura se fondre à son sort

S’apaiser et  mieux s’élever  dans ton faste décor

 

Ma folie ne demande  que de t’aimer de vérité

Dans  cette sincérité qui unit deux cœurs à l’éternité

Qui embrase les pulsions  au feu  de la complicité

Régénère les cendres de nos bonheurs à la somptuosité.

Repost 0
François.CRETEAU Creteau François - dans amour passion
commenter cet article
20 septembre 2017 3 20 /09 /septembre /2017 13:47
Ma fièvre

Ma fièvre

 

Quelle est ma fièvre

Celle folie d’orfèvre

Transpire mon regard

Sur tes yeux  phares

De ce temps si court

Quand les fastes jours

Couvre  mon désir

Il  voudrait te servir

Des baisers effrénés

Perles de mes bontés

Brûlent  mes violences

Dans nos silences

Tu rafraîchis ma peau

Au souffle de tes mots

Qui mon cœur attentif entrevoit

Caresses en  floralies

Mon corps se délie

De son mal dévorant

Il te hante d’affolant 

-Je t’aime!  De mes passions

C’est toute ma raison

De vivre en déraison

Dans tes bras d’amour

Ils me pressent de velours

Et ta pensée trop folle

Cherche mes lèvres et me vole

Ces : Je t’aime ; Quelle fièvre!

ƒC

Repost 0
François.CRETEAU Creteau François - dans amour passion
commenter cet article
10 septembre 2017 7 10 /09 /septembre /2017 16:30

 

Que peux-tu ?

Que veux-tu ?

Pour m’aimer toujours plus

Mes yeux ne sont surplus

Mes mains dessous dessus

Craignent ce jour de  ne plus

Envahir ton  chaud pardessus

 

Que pourrai-je ?

Que ferai-je ?

Si tes yeux  à mon cœur

Se closent à cacher ta peur

Je ne suis un triste labeur

Ébauche ton unique bonheur

Sur la trame de ma ferveur

 

Que chantes-tu ?

Que clames-tu ?

Si ton cœur cogne à mon trouble

Prend un baiser sur ma lèvre double

Abreuves-toi  du nectar  dans la foule

De mes pensées, cette  mer où la houle

De  tes  mensonges là se  déroules

 

Voudras-tu ?

Pourras-tu ?

M’échanger tous ces bonheurs lucides

Que je te donne en baisers trop licites

Je pleure de ne pouvoir  fratricide

Tuer tous tes tourments, enfants  turpides

De ma déraison, gardienne d’amour  insipide

 

Que te donnerai-je ?

Que t’offrirai-je ?

Ma passion s’élève volcan de  particules d’amour

Elle te couvre de mes pensées en tous ces   jours

Sur ma vie  pour te rallier pressée et sereine je cours

Donne-moi une preuve que je ne suis  pas un balourd

Et je sertirai tes lèvres d’une nuée de baisers toujours.

ƒC

Voir les commentaires

Repost 0
François.CRETEAU Creteau François - dans amour passion
commenter cet article
6 septembre 2017 3 06 /09 /septembre /2017 18:21
Etre nous en nous

Aimée je vous aime

Vos jours sont mes jours

Vos nuits sont mes nuits

Vos souffrances mes souffrances

Vos bonheurs mes bonheurs

Aimée vous êtes moi en moi

 

Jouer de votre corps arraisonné

Pour libérer mon âme à mes  autours

De cet  amour sur votre coeur, il luit

Sur le ciel de ma pensée; ô rémanence

À éliminer  les frayeurs de vos peurs

Aimée  tu es moi  en toi

 

Allons conquérir notre monde  pour l’éternité

Notre besace amoureuse  arpente le  lourd

De ces mystères  de la vie  que sage on construit

Dans des espaces  où nos yeux en alternance

Ravivent  toutes nos  ferveurs en douces saveurs

Mon Aimée! Serons-nous brillance  nous  en nous

 

Je serai toujours

D’éternité

Toi en toi

ƒC

Repost 0
François.CRETEAU Creteau François - dans amour passion
commenter cet article
29 août 2017 2 29 /08 /août /2017 22:18
Ma vie sera ta f"licité

Un jour d’été, jouant avec les blés, je me suis jeté

Comme un goujat  hébété  aux délices de ta beauté

Je ne me suis pas trompé, oh reine de la sérénité

Tu m’as pris dans tes bras fille adulée de la sincérité

 

Je sautais, je souriais, fier de ma  nouvelle  conquête

Je n’avais de quête que de te  conquérir  bien  coquette

Sur le fond de mon cœur audacieux  qui sage s’inquiète

De poser sur ton âme le bonheur de ma saine  recette

 

Je ne pensais pas devoir souscrire  à ce pur amour

Mais mon esprit en goguette s’est pris à ces jeux des jours

Où l’illusion se transforme dans la vérité du  tout court

Aimer comme un fou à cet infini  sans regard du retour

 

Ta beauté espiègle m’a joué ce vilain tour de  malice

Croquer ma pensée comme ce fruit bien mûr du délice

Qui fond dans votre cœur,  vous enivre jusqu’au bord du calice

Tétanisant votre esprit mystifié par sa bonté  sans artifice

 

Et tes baisers se sont mêlés  aux rêves  de mon secret

Rituel malicieux il m’a fait abandonner mon plan désuet

De vouloir sans t’aimer  te donner sans plus  un cœur atrophié

La volupté de tes  désirs a transfiguré mes viles pensées

 

Je repasse sur le champ de mes blés, je les revois mûrs

Comme cet amour  que tu as semé sur  mon cœur pur

Maintenant est venu l’heure de te dire je te l’assure

Ma vie sera ta félicité sans nuage  pour un infini très sûr

Jr t’aime.

ƒC

Repost 0
François.CRETEAU Creteau François - dans amour passion
commenter cet article
16 juillet 2017 7 16 /07 /juillet /2017 19:14
Votre tendre baiser

 

Sage vous voulez, me parler ma mie

Votre tendre  baiser ce délicieux petit baiser

Fut sur ma pensée votre prime mot aisé

Sur mes lèvres attentives  à votre sereine  envie

 

Ces mots gardiens  du silence qui vous racontent

Dans la calme  félicité   de l’oubli, le majestueux

Déclaration  vivace de ces amours somptueux

 Quand nos lèvres, ces  grands  cœurs se rencontrent

 

Mots silencieux  qui se posent en douceur  sur le secret

De notre beauté magnifiée  dans ces campagnes luxuriantes

Où se promènent légères  nos ombres  attendrissantes

Celles qui se séparent tendrement de la douce réalité

 

Je vois ces mots merveilleux  qui gais s’envolent

Vers  nos avides  pulsions, la haut dans  l’inconscient

Qui laisse nos corps  tétanisés, notre   enlacement  impudent

Nous sommes âmes éteintes  de la réalité, prêtes  pour le grand  vol

 

Ma mie quel bonheur de vous rendre plus  qu’heureuse

Ma parade démente  c’est le don ailé  de mon grand serment

Qu’il soit pour vous ce gage de ma volonté d’intransigeant

Mes mots, mes mots, baisers d’amour, seront  dévotion majestueuse.

ŦC

Repost 0
François.CRETEAU Creteau François - dans amour passion
commenter cet article
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 13:42
Dernier regard

A la petite nuit, deux amants s’interpellent

Leurs  baisers se racontent des mots sourds

Qu’entretient leur cœur   près de leur grand jour

Tissant   bonheurs  sous le corsage de la belle

 

Dans leur monde clos, plus rien ne les dérange

Paradis de l’amour,  aucun mot ne s’envole

Leurs pieds n’ont plus de terre,  ils ne s’affolent

La nuit les enveloppe,  dans le frais de leurs échanges

 

Le temps les dépasse, ils ne savent plus le compter

Ils ne désirent que le présent, pourquoi le demain

On se sent si bien, dans ces grands moments sereins

Et les baisers ne savent, se lasser de ce désir répété

 

Ils ne vous tournent pas le dos, de ces instants rêvés

Trop esseulés dans le bonheur,  vertueux d’y resté installé

Ils se gourmandent  au philtre, du bel amour insensé

Vous ignorent, vous les absents de ce monde, de l’irréalité

 

Dernier regard appuyé, pour mieux se fondre

Ils se quitteront  vers ces opposés,  pour rêver les futurs

Les mains se glissent, dernières attitudes, que c’est dur!

Nous seront là demain, tournent la tête, pour ne pas rompre…

ŦC

Repost 0
François.CRETEAU Creteau François - dans amour passion
commenter cet article
7 juillet 2017 5 07 /07 /juillet /2017 17:12
Grand est mon désir

 

 

Mon amour! Qu’il est grand mon désir

De voler vers mes grandes envies

Vous avoir dans mes bras  sans soucis

Protégeant votre fidélité comme un saphir

 

Je ne voudrai que mon zèle devienne rebelle

Qu’il laisse un voile rigide sur notre amour

Apportant un grand mécontentement trop lourd

À votre esprit me laissant  sage sous votre ombrelle

 

Je viens casser à vos pieds l'arrogance

De mon amende honorable je vous susurre

Ces petits mots  qui vous délasseront   pour sûr

Dans votre patience de la bonne attirance

 

Fou de vous je souffre de mon appétence

Le remède diabolique est votre désir de m’aimer

Contrôlez  les pulsions de mon cœur atrophié

Il psalmodie pour vous toute sa pure démence

 

Si vous m’accordez  ce premier baiser chatoyant

Ma promesse sera  de vous laisser ce royal  souvenir

Impérissable sera t’il de vous émouvoir  à  sertir

Sur votre pensée, mille pierres d’amour incandescentes

 

Faut-il que je vous jure ! Vous laisser dans ce calme

Qui interroge les désirs pour se rallier aux envies

Qu’il en fût ainsi, je me retire dans mon espoir

Vous voir crier votre besoin de bonheur que je vous clame

 

Je veillerai mon   amour  à votre beauté  princière

Seul à fond de cœur libérant ma raison  attentionnée

Je butinerai vos sourires et vos grandes bontés

Les recueillant  chaque jour pour éviter ma misère

 

Je ne cherche, je ne veux que cet auguste  bonheur

Il rayonne dans ma pensée, se projette sur mon corps

C’est à vous que je le destine, laissez-vous émouvoir, il dort

Ouvrez-lui la porte de votre cœur, sans peur

Il désire vous le confisquer, pour un tout éternel.

☼ŦC

Repost 0
François.CRETEAU Creteau François - dans amour passion
commenter cet article
6 juillet 2017 4 06 /07 /juillet /2017 20:06
Le marinier amoureux

Les brumes fraîches de ma pensée

S’élèvent folles  vers les hauts cieux

Pour s’associer solidaires  au mieux

A la réalité de ses mirifiques  beautés

 

Sur la berge abrupte  du petit canal

Dans  le silence patient des eaux

Stagne le guilleret  flip-flop si  beau

De mon bonheur se voulant  amical

 

Accolé timide à la petite péniche

De mon amour au tendre révélé

Je joue de son aussière entremêlée

Pour l’attirer à moi et je m’affiche

 

Magnifique marquise aux cils ciselés

Tes yeux puisent au soleil la lumière

Pour te mirer sur la prunelle d’un désert

Celui de ma vie solitaire que tu peux fouler

 

Que je conquière tes douces formes

À m’attendrir sur l’image de ta bonté

Je ne pourrai que m’y joindre pour t’aimer

Le courant  des eaux me conduira

À l’écluse de tes gracieuses formes

 

Seuls sur les biefs de notre couple  amoureux

Nous irons coucher sur les pattes d’oies du bonheur

À la veillée de ces soirées suaves sans frayeur

Pour nous aimer  dans notre cabine de l’heureux

 

Je ne te quitterai plus petite péniche sur le beau canal

Je te conduirai patient aux mystères  de ma belle vie

Pour te donner chaque jour le meilleur de mes  envies

Plonger dans le profond  où je puis t’aimer  d’amont en aval

Pour nous conduire privilégies

Là où l’amour complice,  vous ensorcèle

ƒC

Repost 0
François.CRETEAU Creteau François - dans amour passion
commenter cet article
14 décembre 2016 3 14 /12 /décembre /2016 13:50
Amours fidèles

 

 

 

J’ai consulté mon trop bon clinomètre

Voulant voir en puissance apparaître

Cet amour que je te voue  à fond d’être

Prêt à libérer  ce pulsar constant à émettre

 

Ma monolithique galaxie gravite à ta merci

Rebondit sur les plaisirs de tes envies

Et mon astre  te suggère  ces folies

S’aimer  accrochés à notre  beau paradis

 

Je t’emporterai sur la voie lactée illuminée

Comptant  les étoiles et t’en rendre les baisers

En  inventoriant  les jours de l’infini à t’assurer

Les bienfaits de cette vision à ne plus devoir en  rêver

 

Nous volerons sur les éthers qui règnent en silence

Sur les contrées solitaires de nos amoureuses errances

Où nous reprendrons le souffle de notre puissance

Pour vivre en apesanteur tous nos  instants  d’absences

 

Je te donnerai de vivre ces explosions  jouissives

Qui libèrent  les engendrements d’astres suggestifs

Dans les espaces libérés  d’une vie toute inventive

Où les amours se fidélisent  aux pensées projectives

 

Notre monde sera  protégé de ces maladies démoniaques

Nous n’aurons à souffrir de ces maux de l’arnaque

Et nos cœurs ne connaîtront  qu’un voyage paradisiaque

Pour garder ce bien être à l’infini et mourir  insomniaque

☼ŦC

 

Repost 0
François.CRETEAU Creteau François - dans amour passion
commenter cet article

Présentation

  • : Bouquet de poésies
  • Bouquet de poésies
  • : l'histoire d'une vie de poète au jour le jour, tout est instant de poésie, le passé de ma jeunesse en Lorraine , celui vécu pendant 30 ans vécu sur l'ile de la Réunion , mais plus encore la vie amoureuse c'est quoi? tout autant le ce qu'ont été, ce que sont, ce que seront mes pensées, mes joies, mes inquiétudes mes désirs ; le monde d'hier, le monde d'aujourd'hui , le monde de demain
  • Contact

Recherche